Corse extrémisée, Tjibaou honoré : que deviennent la France et la République ?

Corse extrémisée, Tjibaou honoré : que deviennent la France et la République ?

Le Rassemblement Pour la France officiel et moi même avons particulièrement déploré cette semaine. Tout d’abord parce que perdre à un jour d’intervalle Jean d’Ormesson, pilier littéraire et  »réflexionnel » moderne et un monument de la musique non pas seulement française mais francophone comme Johnny Hallyday ne peuvent résolument pas laisser indifférent.

Jean-Marc Thibault et Victor Lanoux en Mai, Christian Cabrol en Juin, Claude Rich, Jean-Claude Bouillon, Barbara Weldens et Jeanne Moreau en Juillet, Mireille Darc en Août, Jean Rochefort et Danielle Darrieux en Octobre pour ne citer qu’eux en France auxquels s’ajoutent entre autres Malcolm Young (AC/DC), Roger Moore, Jerry Lewis (humoriste, acteur et réalisateur) ou Hiromi Tsuru (seiyu japonaise (doubleuse VO) dans l’univers du manga, notamment celui de Dragon Ball, Z, S, etc…) parmi les plus de 500 célébrités disparues depuis Janvier, année d’hécatombe.

Mais la peine est générale, dans tous les domaines : contexte social morose, incapacité actuellement pour l’opposition de se faire entendre et voir face à un pourtant Extrême Centre macronien colosse aux pieds d’argile qui a la chance depuis Avril de n’affronter successivement que l’Extrême Droite frontiste puis l’Extrême Gauche mélenchoniste et communautariste oboniste.

C’est ici que nous en venons à la suite de la semaine : la V° République qui s’épuise, qui se meurt même par le laisser aller comme par l’électoralisme sans scrupule de la bande du couple d’apprentis-intérimaires qui entend diriger la France tantôt comme une start-up tantôt comme une bande de potes à la sortie du bahut.

Le laisser aller tout d’abord avec l’Ile de Beauté, la Corse jusqu’alors belle et rebelle… légitime, qui a donné notamment deux chefs d’Etat à la France et pas des moindres : deux empereurs, les seuls de la France post Monarchie absolue, Napoléon Ier et Napoléon III sans oublier le meilleur Ministre de l’Intérieur de l’histoire française, Charles PASQUA (né cependant à Grasse mais qui a éveillé sa conscience patriotique, plus tard gaulliste, grâce au Serment de Bastia, celui prononcé le 4 Décembre 1938 par Jean-Baptiste FERRACCI pour affirmer la volonté corse de rester attachée à la France métropolitaine.

« Face au monde, de toute notre âme, sur nos gloires, sur nos tombes, sur nos berceaux, nous jurons de vivre et de mourir français. » C’est d’ailleurs le nom du dernier livre d’entretien donné par Charles à Jean-François ACHILLI.

A l’époque du serment, il s’agissait bien entendu d(e ré)affirmer la volonté de résister à l’Italie fasciste de Benito Mussolini qui voulait annexer l’île mais la promesse était bien celle « de vivre et de mourir français »… et non comme corse, aussi bien comme composante nationale qu’en dehors, non : français.

Il y a eu aussi cet éphémère Président de la III° République, martyr de celle-ci, né pourtant à Aurillac, Paul DOUMER, dit « l’auguste vieillard qui a donné ses quatre fils à la Patrie » durant la 1° Guerre Mondiale et qui s’est occupé de l’île en tant que Sénateur du 7 Janvier 1912 au 13 Juin 1931.

Certains pourraient dire qu’il ne connaissait pas grand chose à ce territoire et de ce peuple fier et secret mais qu’un territoire soit représenté ainsi pendant tant d’années par un futur président de la République n’est clairement pas donné à tout le monde.

Et puis que dire contre ça quand Jean-Guy Talamoni (qui ne s’appelle pas « Pasquale », « Patriziu » ou « Matéo » que l’on sache) est bien né à Saumur d’une pied-noir espagnole installée au Maroc et d’un corse qui avait quitté l’île pour rejoindre le Maroc et qui a fait la guerre d’Algérie (donc contre d’autres nationalistes indépendantistes d’une autre cause alors que son fils soutient de son côté Carles Puigdemont, le « Président » Catalan) ?

Rien.

Et voilà que Corse et République française s’éloignent l’une de l’autre.

D’un côté à cause d’agitateurs nationalistes qu’on  »laisse se balader » (dire, provoquer, se permettre (notamment de reconnaître une république illégale, celle de Catalogne sans que l’Elysée ne trouve quelque chose à redire alors que la décision du Président américain de transférer l’ambassade US de Tel-Aviv à Jérusalem (et donc de la reconnaître comme capitale de l’Etat hébreu) l’excite depuis trois jours),

nostalgiques d’une utopie vieille de… 1755 et qui font les thermomètres de votes virtuels lepeniste (ce qui a pu se passer sur plusieurs mois à la plage de Sisco permet de le comprendre) et mélenchoniste (gage d’indépendance quasi automatique et ça le Jean-Luc l’a bien compris en se revendiquant de ce « dégagisme »… contre ses alliés naturels locaux) à la Présidentielle

et de l’autre à cause de républicains qui s’endorment (aussi bien le parti éponyme LR qu’en général (échec du front républicain contre les nationalistes au 2° tour, pourtant désunis, abstention record aux territoriales passant de 27,49% en 2004 à 47,83% en 2017 et qui profite particulièrement aux nationalistes, notamment avec la prime au sortant :

2015 : 40,34% d’abstention, 27,91% pour les nationalistes (cumulés)

2017 : 47,83% d’abstention, 52,05% pour les nationalistes (cumulés)).

Sur le continent, pour des enjeux bien moindres et des menaces pour la République, l’unité du pays et la cohérence territoriale et électorale qui le sont tout autant, on sait faire des fronts républicains contre le FN ou même des candidats Bloc Identitaire de souche partisane, alors pourquoi pas contre l’ensemble des nationalistes, même si en effet l’enjeu actuel de cette élection corse anticipée (statu quo par rapport à 2015) est bien moindre que celui à venir en 2021 au moment de toutes les Régionales / Territoriales de France.

Voici ce que disait Charles PASQUA le 17 Juillet 2000 sur l’ancien site national du RPF, qu’il présidait alors :

http://discours.vie-publique.fr/notices/003001854.html

L’électoralisme aussi, quand on voit ce qu’un Premier Ministre est capable de faire comme danse du ventre en vue du référendum d’autodétermination de la Nouvelle-Calédonie qui doit avoir lieu d’ici Novembre 2018.

Rappel des faits : le Premier Ministre juppéo-macroniste Edouard Philippe est allé fleurir à Tiendanite le 3 Décembre 2017 aux couleurs de la République la tombe du leader indépendantiste Jean-Marie Tjibaou au message « mickey-burlesque » et révoltant de :

« Rares sont les hommes capables de faire la paix en temps de violences. Hommage à Jean-Marie Tjibaou. »

La publicité de l’événement a été plutôt discrète, même si « Le NHavrant » a quand même tenu à se créer un hashtag pour l’occasion : « #PMNouvelleCalédonie ».

Où Edouard Philippe veut-il en venir ? Eh bien dans l’esprit macronien il faut honorer la mémoire d’un « brave indépendantiste qui a signé les Accords de Matignon le 26 Juin 1988 » assassiné le 4 Mai 1989 par un « méchant indépendantiste » issu d’une aile radicale refusant ces accords.

Le seul petit problème c’est qu’à cause du FLNKS (Drapeau du Kanaky, dont l’acronyme rappelle le tristement célèbre FLN d’Algérie), l’étendard de Tjibaou il y a eu… 2 morts et 4 blessés chez les gendarmes venus libérer leurs collègues de la prise d’otages d’Ouvéa.

Mais comme la Droite est accusée par la Gauche, le Centre et les indépendantistes depuis (Pons et Chirac) d’avoir « préféré échanger du sang kanak contre des bulletins de vote des amis de Jean-Marie Le Pen » (Nidoish Naisseline, Témoignage Chrétien Mai 1988 repris dans Charlie Hebdo le 19 Juillet 2000), il n’y a apparemment aucun scrupule à un tel hommage.

Mais quand on s’aperçoit que le sondage réalisé par l’institut I-Scope pour la chaîne TV Caledonia révélé le Vendredi 12 Mai 2017 établit que 54,2% des Calédoniens sont opposés « à l’accession à la pleine souveraineté de la Nouvelle-Calédonie », quel est le but réel de cette manœuvre ? Se débarrasser d’un territoire de la République parce que jugé « peu intéressant ? »

Oui, que deviennent la France et la République ?

Igor KUREK

Président du Rassemblement Pour la France officiel

https://fr-fr.facebook.com/rpfrancehttps://twitter.com/rpf_officiel

Rassemblement Pour la France Officiel, 10D Avenue Carrion de Nizas – 34120 PEZENAS

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

Twitter Rassemblement Pour la France Officiel

Abonnez-vous à la newsletter